Accueil > Menu > AJCF Nationale > Communiqués


Communiqués


A Notre-Dame de Paris, un acte inacceptable lors de la Conférence de Carême du Rabbin Rivon Krygier, le dimanche 21 mars 2010

Communiqué de l’AJCF

L’attitude violente d’un petit groupe de Catholiques intégristes, qui voulait empêcher l’audition de la Conférence de Carême de Monsieur le Rabbin Rivon Krygier à Notre-Dame de Paris, nous accable. Nous partageons sa souffrance et celle de la communauté juive. Nous avons honte devant cette attitude scandaleuse.

A propos de la « flottille pour Gaza II »

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France (AJCF) n’est en rien solidaire de l’opération « flottille pour Gaza ». Elle conteste l’argumentation utilisée dans la déclaration récente de quelques évêques et pasteurs français.

Elle met en garde contre les effets pervers d’une mission qui s’autoproclame « humanitaire » mais dont la signification politique va à l’encontre de tout processus de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Béatifier Pie XII : une décision inacceptable !

La décision du Pape Benoît XVI de signer le décret d’héroïcité des vertus du Pape Pie XII, première étape en vue d’une béatification, et ce conjointement avec le décret concernant Jean-Paul II, scandalise non seulement les autorités juives mais aussi un grand nombre de chrétiens.

Communiqué de Jacqueline Cuche, présidente de l’AJCF

16 février 2015
Une fois de plus la haine antisémite s’est rappelée à nous avec violence, et la spectaculaire progression du nombre des attentats est telle que tout laisse à craindre que d’autres ne suivent bientôt.

Que ce soit l’assassinat du jeune gardien de la synagogue de Copenhague ou la profanation de plusieurs centaines de tombes d’un cimetière israélite d’Alsace, les juifs sont à chaque fois frappés.

Communiqué de l’AJCF après l’assassinat des trois adolescents israéliens

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France, horrifiée par l’assassinat des trois adolescents israéliens, s’unit par la pensée et la prière à la douleur de leurs familles et tient à exprimer à la communauté juive sa proximité et son indéfectible solidarité.

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Que dire, qui n’ait déjà été dit par nos responsables civils et religieux, après les sanglants attentats du 13 novembre ? Compassion pour les si nombreuses victimes et pour ceux qui ont perdu un proche, horreur devant la barbarie des assassins, consternation et sentiment d’impuissance devant un fanatisme qui, osant se réclamer de Dieu, a perdu tout sentiment d’humanité.
Que pourrais-je ajouter au nom de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, sinon peut-être que c’est justement l’humanité qu’il nous faut préserver, autour de nous, mais en nous aussi, en évitant de céder à la haine et à la peur, en préservant en nous cette image de Dieu selon laquelle nous avons été créés.

Nous vivions il y a peu une magnifique soirée où la juive Catherine Chalier et la musulmane Karima Berger méditaient ensemble l’exemple d’Etty Hillesum. C’est cette voie de dialogue qui peut nous conforter dans notre volonté de continuer, quoi qu’il en coûte, à construire la paix et la fraternité. L’AJCF s’efforcera, pour sa part, d’y rester fidèle.

Jacqueline Cuche

Lettre adressée le 15 novembre par l’ICCJ à l’AJCF

Déclaration du "Cercle de silence" d’Aix-en-Provence

Communiqué de Jean Massonnet, président de l’AJC de Lyon

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France - 17 juin 2015

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France a appris avec consternation l’intention exprimée par le pape François de soutenir la béatification du P. Léon Dehon, qui avait été bloquée en 2005 par Benoît XVI en raison de ses écrits antisémites. Paul Thibaud, notre ancien président, avait déjà exprimé clairement son opposition à une telle béatification en déclarant que si « les mérites de Léon Dehon sont incontestables pour son action sociale et pastorale [...] il est inadmissible qu’on semble en faire un modèle, alors qu’il a montré en même temps un grave aveuglement et répandu des aberrations ».

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France du 24 juillet 2014

Les événements qui se sont déroulés en France ces dernières semaines sont dramatiques. Nous n’en pouvons plus d’entendre les cris de « Mort aux juifs » ou d’« Hitler avait raison » ! Assister à un tel débordement de haine antisémite, voir des synagogues attaquées, des magasins juifs saccagés dans le « pays des droits de l’homme », est révoltant, insupportable, et nous rappelle de sombres heures de l’histoire du XXème siècle.
Il est aussi extrêmement triste et inquiétant de constater qu’appeler à ne pas importer chez nous le conflit israélo-palestinien est devenu inutile : le mal est fait, et nous n’avons plus qu’à le déplorer amèrement.

Mais alors que pouvons-nous faire ?

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France suite à la démission du Grand Rabbin Gilles Bernheim

Devant les interrogations d’un certain nombre de membres de l’AJCF, concernant notre silence à propos du Grand Rabbin Bernheim, silence correspondant à une nécessaire réflexion après de tels événements, nous avons décidé, avec les responsables disponibles du Comité Directeur qui ont pu nous répondre, de publier le communiqué ci-après :

Communiqué de la présidente de l’A.J.C.F.

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France s’associe en ce jeudi 8 janvier au deuil national de la France. L’horrible attentat d’hier contre le journal « Charlie Hebdo » ne visait spécifiquement ni des Juifs ni des Chrétiens mais s’en prenait à des hommes qui symbolisaient une des valeurs fondamentales auxquelles Juifs et Chrétiens sont les uns et les autres profondément attachés : la liberté, liberté de conscience, liberté de pensée, liberté d’expression.

Communiqué de la présidente de l’A.J.C.F.

Comme on pouvait, hélas ! le craindre, après avoir visé des journalistes libres et les policiers - dont un musulman - qui les protégeaient, le fanatisme des terroristes a frappé la communauté juive de Paris. Une fois de plus, la barbarie s’identifie à l’antisémitisme. Une fois de plus, la communauté juive apparaît tragiquement comme la plus menacée de France. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France partage son deuil et pleure avec elle les victimes de la folie antisémite. Elle lui dit toute sa solidarité et s’associe à la douleur des familles des victimes. Elle ne peut que répéter ce que disait son précédent message après l’attentat contre Charlie Hebdo : seul un dialogue fraternel entre tous, juifs, chrétiens, musulmans, croyants de toutes les religions, agnostiques ou athées, permettra d’éradiquer tous les germes de haine.

Jacqueline Cuche

Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Communiqué de la présidente de l’AJCF

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France suit avec préoccupation l’affaire des résolutions votées à l’UNESCO le 15 avril dernier. Bien qu’il ne soit pas nié de façon explicite, le lien du judaïsme avec le Mont du Temple y disparaît au profit du seul Islam. Cette vision, qui participe d’une lecture négationniste de l’histoire du peuple juif, atteint non seulement ce dernier dans sa foi mais aussi l’ensemble des chrétiens. C’est pourquoi l’Amitié Judéo-Chrétienne de France entreprend actuellement des démarches auprès de diverses personnalités religieuses pour que soit réaffirmé avec force le lien du peuple juif avec le Mont du Temple et Jérusalem, un lien qui depuis 2000 ans, à cause du Juif Jésus, concerne également les chrétiens, comme l’attestent on ne peut plus clairement leurs Écritures.
Jacqueline Cuche
Présidente de l’AJCF

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Pour la première fois en France, des chrétiens sont assassinés à cause de leur foi, rejoignant par là le tragique sort de leurs frères chrétiens d’Orient (et comment ne pas penser aux martyrs d’Algérie, en ce 20e anniversaire de l’assassinat des moines de Thibérine et de l’évêque d’Oran, Pierre Claverie ?).
De nombreux amis juifs, qui savent depuis si longtemps ce qu’il peut en coûter d’être Juifs, ont envoyé aux membres chrétiens de l’AJCF des messages de sympathie qui ont été pour eux comme un baume.
Comment taire son émotion ?

Communiqué du 15 janvier 2016

Le joyeux et traditionnel échange de vœux de Nouvel An n’était pas terminé que nous parvenait de Marseille la nouvelle de l’agression d’un enseignant juif, nous rappelant à la triste réalité : celle d’un antisémitisme dont la virulence n’a cessé de croître ces dernières années. Prétendant s’exercer au nom du Dieu des Musulmans, il blesse l’Islam tout entier. Quant à nous, chrétiens de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, il nous incite plus que jamais à redire avec force à la communauté juive de France notre proximité et notre indéfectible solidarité. Comme l’affirmaient déjà les messages envoyés au Grand Rabbin de France et à la communauté juive de Marseille par l’intermédiaire du président de l’AJC locale, c’est vers le Très Haut, notre Dieu à tous, Dieu de la Vie, que nous nous tournons encore en ce début d’année pour le prier de garder sous sa protection le peuple qu’il a appelé en premier.

Jacqueline Cuche

Déclaration commune de l’AJCF et du SIDIC concernant les graves événements de Gaza

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France et le SIDIC (Service Information-Documentation Juifs et Chrétiens), profondément préoccupés par le conflit israélo-palestinien sont conscients, face aux souffrances qui en résultent, qu’une responsabilité particulière incombe aux trois religions monothéistes.

Démenti officiel de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France au sujet de "l’Apéro géant saucisson et pinard" à la Goutte d’Or

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France (AJCF) dément tout lien et tout soutien avec les organisateurs de l’"Apéro géant saucisson et pinard à la Goutte d’Or" prévu le vendredi 18 juin à 19 heures dans le quartier de la Goutte d’Or (Paris 18è).

Démission du Pape Benoît XVI : l’AJCF salue ce geste courageux

Après la démission du Pape Benoît XVI le 11 février 2013, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France tient à lui exprimer son profond respect pour un acte si courageux et moderne.

L’AJCF s’associe au communiqué de l’ICCJ dont nous publions la traduction en français :

L’AJCF condamne les propos et agissements de Dieudonné

Fidèle à ses engagements, l’AJCF condamne les propos et agissements de Dieudonné, clairement antisémites.

Nous reprenons les mots du Cardinal André Vingt-Trois : L’antisémitisme est un poison

L’AJCF félicite Haïm Korsia, le nouveau grand rabbin de France

Le dimanche 22 juin 2014, Haïm Korsia vient d’être élu nouveau grand rabbin de France pour sept ans.

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France le félicite très chaleureusement pour cette élection.

Ouvert au dialogue inter-religieux en général et au dialogue judéo-chrétien en particulier, le grand rabbin Haïm Korsia était avec nous il y a un an à Aix-en-Provence lors de la conférence ICCJ pour une très belle intervention ayant pour thème « Laïcité et pratiques religieuses ».

Mise à jour le 27 juin : Haïm Korsia a accepté de faire partie du comité d’honneur de l’AJCF

L’AJCF rend hommage aux victimes d’un islamiste à Toulouse et Montauban il y a un an

Imad Ibn Ziaten à Toulouse, Abel Chennouf et Mohamed Legouade à Montauban, Jonathan Sandler, ses deux fils Gabriel, 3 ans, et Aryeh, 6 ans et Myriam Monsonego, 8 ans au collège juif Ozar Hatorah de Toulouse : ils ont été sauvagement assassinés en mars 2012.

On retient toujours le nom du bourreau, rarement celui des victimes : c’est pourquoi nous les nommons toutes, pour ne pas les oublier.

L’AJCF s’associe à l’ICCJ pour condamner la profanation du monastère grec-orthodoxe de Jérusalem le 7 février 2012.

Vous trouverez le texte de la déclaration, la traduction de la lettre en Français et d’autres informations ci-dessous.

l’ICCJ est consterné par l’attaque sur le monastère

Au cours de sa récente réunion à Heppenheim, le Conseil exécutif de l’ICCJ a été informé de l’attaque scandaleuse sur le monastère de la Croix à Jérusalem. Il a été décidé d’envoyer une lettre à Sa Béatitude Theofilos III, le patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem. Des copies de la lettre ont été envoyées aux autorités israéliennes et aux agences de presse. Texte de la lettre ci-dessous.

Rev Dick Pruiksma , Secrétaire Général de l’ ICCJ, 08 02 2012

L’AJCF soutient les chrétiens persécutés dans le monde

Après l’attentat dans la cathédrale de Bagdad, le jour de Noël six morts dans une église incendiée, six morts dans le nord du Nigeria et aux Philippines (six blessés par l’explosion d’une bombe dans une église où était célébrée la messe de Noël sur l’île de Jolo), des coptes en Égypte sont assassinés devant leur lieu de culte également, et sont à nouveau menacés à quelques jours du Noël orthodoxe le 6 janvier.
L’Amitié Judéo-Chrétienne de France redit son soutien aux chrétiens persécutés dans le monde, en Orient et ailleurs.

La présidente de l’AJCF, le Pasteur Florence Taubmann s’est exprimée à ce sujet à deux reprises dans la presse écrite :

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France félicite le nouveau pape François

L’AJCF tient à exprimer ses vœux et son respect au Cardinal Jorge Mario Bergoglio à l’occasion de sa nomination à la chaire de Pierre le 13 mars 2013.

Nous espérons qu’il s’engagera sur les pas de ses prédécesseurs Jean-Paul II et Benoît XVI en fondant comme eux sa vision théologique du lien entre Juifs et Chrétiens comme intrinsèque au Christianisme.

Qu’il soit lui aussi un acteur majeur du dialogue entre Juifs et Catholiques à l’aube des cinquante ans de la déclaration Nostra Aetate.

Que Dieu accorde aux Juifs et aux Chrétiens l’humilité de poursuivre le dialogue dans le respect et l’honnêteté, la charité et la clarté et de travailler ensemble à l’ordre du jour final de Celui que tous deux cherchent à servir.

L’inscription "Arbeit macht frei" volée à Auschwitz : l’AJCF s’indigne

Au moment où nous venons de mettre en ligne sur notre site le mot Négationnisme du Glossaire, et le DVD Mémoire Demain (le témoignage des anciens déportés quand ils ne seront plus là), le vol de ce panneau nous laisse sans voix :
La célèbre inscription en allemand "Arbeit macht frei" ("Le travail rend libre"), figurant au-dessus de la porte d’entrée de l’ancien camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau, dans le sud de la Pologne, a été volée par des inconnus.

21 12 2009 : l’inscription a été retrouvée. Le vol serait seulement criminel, pas neo-nazi.

L’UNESCO récidive !

Une fois de plus, l’UNESCO vient de se discréditer en approuvant, ce 18 octobre 2016, le vote des résolutions présentées quelques jours auparavant - simple reprise de celles déjà votées en avril dernier. En nommant de leur seul nom arabe et en référence au seul islam les lieux saints de Jérusalem, cet organisme, destiné à promouvoir la tolérance et le respect en favorisant éducation, science et culture, a au contraire procédé à une falsification de l’histoire en passant totalement sous silence le lien historique du peuple juif avec ces mêmes lieux. Cette appropriation au profit du seul islam revient aussi à nier le lien des chrétiens à ces mêmes lieux, auxquels est à jamais attaché pour eux le nom du juif Jésus. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France, blessée dans son amitié pour le peuple juif et dans la foi de ses nombreux membres chrétiens, exprime à nouveau son indignation ainsi que son inquiétude devant les conséquences d’une telle décision : comme le rappelait dans ses courageuses mises en garde la Directrice Générale de l’UNESCO, ce vote ne peut qu’attiser davantage les tensions dans un pays déjà suffisamment éprouvé et contrecarrer tous les efforts de paix qui y sont entrepris. Il est à craindre qu’il ne rejaillisse en France même sur les relations entre juifs, chrétiens et musulmans. Puisse l’AJCF œuvrer, partout où elle le peut, à la réconciliation et à l’esprit de dialogue, comme l’y engage sa mission !

Jacqueline Cuche
Présidente de l’AJCF

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France bouleversée.

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France est plus que jamais aux côtés de la communauté juive, plus particulièrement de celle de Toulouse, de ces familles frappées par une effroyable barbarie.

La monstruosité de ces meurtres rappelle d’indicibles souvenirs. Quelle que soit la conclusion de l’enquête il s’agit à l’évidence de racisme, de l’antisémitisme le plus effrayant et le plus lâche, s’agissant d’assassiner de sang-froid des innocents, dont des enfants en bas âge.

Pasteur Florence Taubmann, Présidente de l’AJCF ; Henri Planet, Secrétaire Général et Bruno Charmet, Directeur

Le 19 mars 2012

Lettre de François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France à la directrice générale de l’UNESCO

Paris, le 16 novembre 2016

Madame la Directrice générale,

A la lecture de la résolution du 13 octobre 2016 de l’UNESCO, la Fédération protestante de France veut exprimer son étonnement et son incompréhension devant l’absence de référence au lien entre la ville de Jérusalem et le peuple juif.

Cette absence de référence étonne car elle méconnait l’histoire et efface la mémoire de plusieurs siècles, qui concernent en ce lieu le peuple d’Israël et le judaïsme comme aussi d’ailleurs le christianisme, lui-même lié inconditionnellement à cette histoire et à ce lieu.

Lettre de Mgr Jordy à la directrice Générale de l’UNESCO

Lons-le-Saulnier, le 10 novembre 2016

Madame la Directrice Générale,

La Conférence des évêques de France a pris connaissance de la résolution de l’Unesco le 13 octobre dernier, concernant la ville de Jérusalem. Cette résolution pose un certain nombre de questions.

En effet, la foi chrétienne s’enracine dans une histoire, dans un peuple et dans des lieux. En ce sens, l’Église catholique a toujours gardé comme un trésor précieux l’ensemble du texte biblique et elle manifeste son attachement à la Terre Sainte, particulièrement la ville de Jérusalem.

Message au groupe AJCF de Nice

Chers membres de l’Amitié Judéo-Chrétienne de Nice, cher Monsieur le Rabbin Joseph Abittan, chers amis,

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France a appris avec consternation l’agression dont ont été victimes (sans qu’heureusement, semble-t-il, leurs jours soient en danger) les militaires qui protégeaient le Centre communautaire israélite de Nice et vous exprime sa solidarité et son émotion. Je voudrais vous dire combien personnellement je partage la vôtre, moi qui, il y a une semaine, étais parmi vous, à évoquer avec vous la nécessité de combattre l’antisémitisme sous toutes ses formes et d’agir ensemble pour la paix et la réconciliation. Je vous disais aussi mon admiration pour toutes les belles initiatives prises dans ce sens par vous et les nombreux autres groupes, religieux ou non, avec lesquels vous collaborez.

Cela n’a pas empêché, hélas, la haine antisémite de se manifester une fois de plus, même si Dieu merci, et grâce aux mesures efficaces des autorités nationales et de la municipalité, un drame a pu être évité. De jeunes militaires ont donné pour vous, mais aussi pour nous tous, de leurs forces et de leur courage, et nous ne pouvons que leur dire notre reconnaissance.
Plus que jamais nos et vos efforts de dialogue et de rencontres sont nécessaires. Puissiez-vous ne pas vous décourager mais au contraire sortir de ces épreuves plus résolus que jamais, confiants dans la force et l’espérance que ne cessera de mettre en vous tous le Très-Haut !
Avec ma bien chaleureuse pensée,

Jacqueline Cuche

Nouvelles manifestations d’antisémitisme : l’AJCF redit son indignation et son soutien à ses amis juifs.

Après Toulouse en mars 2012, il y a maintenant Sarcelles, Argenteuil, les arrestations de groupes terroristes visant des juifs à Strasbourg, Cannes et ailleurs, et en Europe Malmö, Bruxelles, Berlin.
Cette accumulation nous inquiète au plus haut point.

En Mars dernier, après les tragiques événements de Toulouse avec l’assassinat de jeunes enfants juifs, Florence Taubmann, présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, avait écrit "Au Nom de Dieu ?". Hélas, ce texte est tout à fait d’actualité 6 mois après et nous vous engageons à le lire ou le relire.

Réactions chrétiennes à la suite de la récente déclaration de l’UNESCO

Voici les lettres et communiqués émanant des Églises disant leur opposition au vote de l’UNESCO :

 

- L’Église catholique de France (par la plume de Mgr Jordy, porte parole, pour les relations avec le judaïsme, de l’épiscopat français, qui tenait son assemblée plénière à Lourdes début novembre et qui a été vivement interpellé par ce sujet)

- La Fédération Protestante de France, au nom de laquelle s’est exprimé son président François Clavairoly

Retour sur le Synode pour le Moyen-Orient

Plutôt qu’un communiqué ou une revue de presse, nous vous proposons des textes pour vous aider à réfléchir sur une situation complexe que nous connaissons souvent mal car mal informés ou plutôt piégés comme le dit Florence Taubmann dans son éditorial de Sens de Novembre 2010 par de mauvaises informations.