Accueil > Groupes AJCF locaux > Bretagne > Rennes > AJCF Rennes : Le groupe Jules Isaac

AJCF Rennes : Le groupe Jules Isaac

1 rue de la Frèche 35650 Le Rheu tél 06 75 19 14 38

Courriel

Historique
Le 15 Mai 1972 est organisé pour la première fois à Rennes un diner-débat judéo-chrétien. Il fait suite à la projection du film de Vittorio de Sica, “Le jardin des Finzi-Contini” relatant la déportation des Juifs de Ferrare en 1943. Sont réunis plus d’une centaine de participants autour du Président de la communauté juive de Rennes, Jacques Habib, du rabbin Claude Maman de Nantes, du P. Yves Jouanin, professeur d’exégèse au séminaire de Rennes, et d’une représentante du SIDIC-Paris, Sr Bénédicte.
Dans le prolongement de cette manifestation, un groupe de Chrétiens décide de poursuivre une réflexion sur les racines juives de leur foi, réflexion qui sera stimulée par la publication dès avril 1973 des “Orientations pastorales” du Comité épiscopal français pour les relations avec le Judaïsme, et la participation à de nombreuses sessions (Bec-Hellouin, “Les Avents”,...).
L’année 1977, centenaire de la naissance de Jules Isaac à Rennes, donne au Groupe l’occasion de se placer sous le patronage du célèbre historien - avec les encouragements de ses fils et de l’Association réunissant ses Amis - et d’adhérer au mouvement qu’il a lui-même créé. Le groupe se constitue en Association affiliée à l’Amitié Judéo-Chrétienne de France le 18 octobre 1977. Le Conseil d’Administration élit le 26 octobre 1977 son président, Jean-Léon Cohen, et son vice-président, Bernard Lobel, président de la communauté juive de Rennes, avec le souci de promouvoir un bureau composé de représentants juifs et chrétiens.
Dans le cadre de la célébration de ce centenaire, le Groupe sollicite le président de l’Université de Rennes II, Michel Denis, qui consacre à Jules Isaac un colloque universitaire les 28 et 29 novembre 1977 ; ainsi que Municipalité de Rennes qui accordera le nom de Jules Isaac à un groupe scolaire.
Ainsi, le 28 novembre 1977, le Groupe Jules Isaac est inauguré en tant que nouveau membre de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France avec le concours de Mme Claire Huchet-Bishop, présidente de l’A.J.C.F, Mr Jacques Madaule, président d’honneur, Mgr Charles Moeller, vice-président de la commission vaticane pour les relations religieuses avec le Judaïsme, le P. Bernard Dupuy, secrétaire du Comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme, le Rabbin André Zaoui de Jérusalem, Mr Gérard Israël, secrétaire général de l’Alliance israélite universelle, Soeur Louise-Marie, responsable à Paris du Service international de documentation judéo-chrétienne(SIDIC).

Aujourd’hui

Le Groupe Jules Isaac - groupe rennais de l’A.J.C.F., riche de la diversité de ses
membres, est d’abord un lieu de rencontre et de dialogue. Il rassemble une quarantaine de membres avec une antenne à Saint-Brieuc représentée par Michèle Merlin au Conseil d’Administration. Depuis le 3 novembre 2014, la présidence est assurée par Bertrand Grosfilley.

Extrait des statuts, Article 1

"L’association dite GROUPE JULES ISAAC, régie par la loi du 1er juillet 1901, a pour vocation de rassembler tous ceux qui à Rennes et dans sa région, se sentent concernés par l’ouverture d’un dialogue entre juifs et chrétiens, par l’approfondissement de relations mutuelles de compréhension et de paix entre nos communautés".

Activités

Réunions mensuelles d’un groupe biblique , d’un groupe de lecture de la revue Sens .
Rencontres avec les institutions juives, conférences, rencontres post-conférence, journées d’études. Publication d’une lettre d’information. Une plaquette de présentation est actualisée chaque année mentionnant les activités et conférences prévues.

Réalisations 2015-2016

- 27 sept 2015 à l’occasion de notre Assemblée Générale, conférence du Pasteur Alain Massini sur le thème "Protestants et Juifs, de la Réforme à nos jours".
- 22 nov 2015 Colloque à l’occasion du 50e anniversaire de la Déclaration conciliaire
Nostra Ætate, Les relations de l’Eglise catholique avec le peuple juif organisé en relation avec l’Eglise catholique en Ille-et-Vilaine et l’Association Culturelle et Cultuelle Israélite de Rennes (ACCI).
- 6 et 25 fév 2016 Atelier Nostra Aetate autour du document de la Commission
pontificale pour les relations religieuses avec le judaïsme, Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables (Rm 11,29) (une réflexion théologique sur les rapports entre catholiques et juifs à l’occasion du 50e anniversaire de Nostra Ætate, 10 décembre 2015), de la Déclaration rabbinique orthodoxe internationale sur le christianisme (3 décembre 2015), et la déclaration française pour le Jubilé de fraternité à venir (une nouvelle vision juive des relations judéo-chrétiennes, 23 novembre 2015).
- Visite commentée de la synagogue de Rennes et conférence sur la fraternité dans le judaïsme, le 29 juin 2016.
- Assemblée Générale 25 septembre 2016 avec Jacqueline Cuche, Présidente de
l’AJCF, sur le thème Juifs et chrétiens, pourquoi et comment dialoguer aujourd’hui ?
Nous vivons aujourd’hui, dans une société multiculturelle, multi-religieuse, où le
dialogue interreligieux apparaît à la fois comme une évidence et une nécessité. La présence d’une importante communauté musulmane semble nous montrer que l’urgence est maintenant au dialogue islamo-chrétien. C’est là bien souvent que l’Église nous invite à nous engager afin de faire progresser le « bien vivre ensemble ».
Qu’en est-il alors du dialogue judéo-chrétien ? Invitée par le groupe local de Rennes,
Jacqueline Cuche, présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, nous a aidé à réfléchir sur la situation actuelle de ce dialogue : n’est-il pas devenu le parent pauvre du dialogue interreligieux ? Sa nécessité ne nous paraît-elle pas bien amoindrie ?
Plusieurs raisons ont été évoquées : la méconnaissance du caractère spécifique de ce dialogue, le sentiment qu’en ce domaine l’essentiel a été fait et dit, ou bien encore
l’ignorance des véritables enjeux du dialogue entre juifs et chrétiens… Montrer en quoi il est à la fois particulier, unique et nécessaire à un chrétien ; combien est toujours d’actualité la lutte contre l’antijudaïsme aussi bien que contre l’antisémitisme et les nouvelles formes qu’il revêt aujourd’hui.