Accueil > Documentation > Culture > Poésie > « Chouraqui et Claudel, deux poètes en dialogue face à Israël »

« Chouraqui et Claudel, deux poètes en dialogue face à Israël »

Par Michaël de Saint-Cheron

Conférence à l’Alliance Israélite Universelle, rue Michel-Ange, Paris 16e, dimanche 13 mai 2012, lors d’un Hommage à André Chouraqui.

André Chouraqui, Paul Claudel, deux poètes, deux écrivains, deux traducteurs et lecteurs de la Bible. Il m’est un honneur particulier que de devoir parler ce soir devant vous, Madame, d’André Chouraqui sous l’angle du dialogue qu’il eut avec le poète Paul Claudel.

Son nom me relie déjà à Malraux, à l’Alliance en son centenaire et à la traduction de la Bible. Malraux, dans son livre ultime L’Homme précaire et la littérature compara certains versets traduits par Chouraqui à des « versets claudéliens ». Il avait lu les premiers volumes de sa traduction de la Bible et considérait son entreprise comme une « grandiose aventure de l’esprit ».

Lire le texte complet :

PDF - 117.3 ko
« Chouraqui et Claudel, deux poètes en dialogue face à Israël »