Accueil > Menu > Documentation > Les fêtes > Fêtes juives > Judaïsme et christianisme > ’Hanoucca


’Hanoucca


La fête de Hanoucca

La fête de Hanoucca se célèbre chaque année pendant huit jours à partir du 25 Kislev, soit cette année 2021 du dimanche 28 novembre 2021 au soir (allumage de la 1ère bougie) jusqu’au 5 décembre (8ème bougie).

Suite

Hanoukka, fête de la dédicace

(Article paru dans SENS n°173, décembre 1992)

Demi-Fête (ou « petite » Fête), car elle n’est pas chômée. Fête historique qui ne figure pas dans la Torah.
Fête de l’inauguration de l’autel du Temple (après sa profanation). Fête des Lumières.
Elle a lieu du 25 Kislev au 3 Teveth. Elle dure donc 8 jours, au mois de décembre. Elle commémore la victoire de quelques Juifs résistants sur la puissante armée syrienne (séleucide) d’Antiochus Épiphane.

Suite

Hanouka : une petite fête toute simple ?

Par Anne-Marie Dreyfus, de l’AJCF Draguignan

De la fête de Hanouka, on sait habituellement qu’elle commémore les combats des frères Maccabée contre les armées d’Antiochus Epiphane, la victoire de la fidélité juive sur l’hellénisation forcée, et le miracle de la fiole d’huile qui permit de rallumer durablement le candélabre d’or du Temple. Selon sa sensibilité, un Juif peut mettre l’accent sur l’une ou l’autre de ces interprétations.

Suite

Hanoukka

Littéralement, inauguration, dédicace (du Temple).
Elle porte aussi un autre nom : la fête des lumières (‘hag ha-ourim).
Hanoukka est le symbole de la résistance du peuple juif à l’assimilation.

Suite

"La fête de Hanoucca" par Michel Remaud

La fête de Hanoucca commémore la purification et la dédicace (Hanoucca en hébreu) du temple de Jérusalem et de son autel en décembre de l’an 164 avant notre ère. Elle est célébrée pendant huit jours à partir du 25 du mois de Kislev.

Suite

Les lumières de Hanoukka

Par Armand Abécassis, Philosophe, Vice-président de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Tout est-il donné à l’avance, ou l’histoire doit-elle être comprise comme une création véritable ?

Suite

Hanoukka - Noël

Par Jean Massonnet, exégète, membre du groupe de Lyon de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France.

Deux lumières brillent en ces jours, celle de la Hanoukkiah (le chandelier à huit branches) dont le feu s’alimente à une huile inépuisable, et une autre, dont le feu vient d’une étoile, celle de David.

Suite

Les lumières descendantes et ascendantes de Hanoucca et… de Noël, par Rivon Krygier

Publié dans l’Arche, novembre 2007 et reproduit ici avec l’accord de l’Arche et du rabbin Rivon Krygier que l’Amitié Judéo-Chrétienne de France remercient.
Rivon Krygier est le rabbin de la communauté Massorti Adath Shalom à Paris, il intervient souvent pour l’AJCF et Sens l’a publié plusieurs fois.

Suite

Hanoucca 2012 à Jérusalem en images

Quand on se promène à Jérusalem pendant la fête de Hanoucca, on voit des Hanoukkiot (les chandeliers à 8 branches de Hanoucca) toutes les couleurs, de toutes les tailles et de tous les styles, dans des endroits les plus inattendus :
Le reportage photo d’un envoyé spécial à Jérusalem pour l’AJCF !

Suite

Hanoucca : un peuple en fête !

Qu’aujourd’hui la lumière de Noël brise les forces de la désespérance, de la même manière que la lumière de Hanoucca porte en elle la victoire sur l’idolâtrie.

La Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France le Pasteur Florence Taubmann nous envoie un billet de Jérusalem où elle se trouve, avec ses impressions après la fête de Hanoucca et avant Noël.

Suite

Hanoucca : Jeu de la toupie

En plus de la consommation des traditionnels beignets de Hanoucca, petits et grands s’adonnent au jeu de la toupie (sevivone, en hébreu ou dreidel, en yiddish). Il s’agit de faire tournoyer une toupie présentant à chacune de ses 4 faces, 4 lettres : Noun, Guimel, Hé et Pé (en Israël) ou Chine (en dehors), qui représentent la phrase Nès Gadol Haya Poh (ou Chamah)– un grand miracle s’est produit ici- pour Israel ou là bas (en dehors).

- JEU DE LA TOUPIE : C’est quoi ? C’est comment ?