Accueil > Menu > Qui sommes-nous ? > ARCHIVES : Anciens présidents > Textes de Jacqueline Cuche, ancienne présidente de l’AJCF (2014-2020) > Jacqueline Cuche -2019


Jacqueline Cuche -2019


"C’est notre lieu à tous, et je pleure avec toi !"

C’est le message que Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, a immédiatement adressé à Mgr Aupetit, Archevêque de Paris, alors que les flammes ravageaient la cathédrale.

Depuis, les messages de sympathie de nos amis juifs ne cessent de me parvenir, signe combien émouvant et réconfortant de la solidarité qui nous unit, dans la joie comme dans la peine !

Oui, le désastre est grand, et grande la peine de tous, bien au-delà des seuls catholiques, et même bien au-delà de la France, comme l’expriment tant de messages qui continuent d’arriver – des rabbins orthodoxes d’Allemagne, des Amitiés judéo-chrétiennes sœurs d’Australie, du Chili...

Ce monument, sans doute le plus célèbre du patrimoine français, en plus de sa longue histoire est un lieu qui, depuis quelques années, portait aussi la mémoire de l’amitié entre juifs et chrétiens : c’est sur le parvis de Notre Dame que fut récité le kaddish lors des funérailles de Mgr Lustiger, et une plaque sur une colonne de la cathédrale y rappelait qu’Aron Jean-Marie Lustiger n’avait jamais voulu renier sa judéité.
Quelques années plus tard, un rabbin, invité par l’archevêque de Paris, y était venu prononcer une conférence de carême.

Mas si la peine est grande, l’espérance l’est davantage encore. Nous nous acheminons, juifs et chrétiens, vers les fêtes pascales, et le Dieu unique que nous célébrerons en même temps est le Dieu de la Vie. Comme ne cesse de nous le rappeler toute la Bible, après les pleurs viennent les cris de joie, après l’esclavage la libération.
Et la cathédrale de Paris sera reconstruite !

’Hag Péssa’h saméa’h ! Belles fêtes de Pâques !

Jacqueline Cuche

L’heure est grave

Depuis des années, au fil de ses communiqués, l’Amitié Judéo-Chrétienne de France attire l’attention sur la montée de l’antisémitisme. Celui-ci ne sera qu’un communiqué de plus, et sans doute guère plus efficace que les précédents. Mais il est encore une fois impossible à l’Amitié Judéo-Chrétienne de France de ne pas dire sa grandissante préoccupation, son horreur aussi devant le déferlement des propos ou actes antisémites auquel nous assistons depuis un an, et encore plus depuis que certains, s’immisçant dans le mouvement des « Gilets jaunes », expriment leur haine au grand jour, et d’abord et toujours la haine des juifs. Malgré la timidité des réactions, des médias commencent à relever quelques-unes de ses manifestations, comprenant sans doute enfin qu’à force de se donner libre cours dans l’indifférence générale cette haine pourrait bien finir par ressembler à celle qui avait éclaté au grand jour, ou plutôt en pleine nuit, il y a 80 ans et quelques semaines, lors de la sinistre Nuit de Cristal...

Suite